A propos de nous

La organisation de la formation post-graduée en decine en Suisse romande (Réformer) est à l’origine l’objet d’un mandat de la Conférence latine des Affaires Sanitaires et Sociales (CLASS) donné au Groupement Romand des services de Santé Publique (GRSP).

Pour les différentes étapes du projet et le contexte, merci de vous reporter à la page ad hoc.

Les chef·fe·s de service du GRSP concernés forment le Comité stratégique avec deux représentant·e·s des directions médicales d’établissements de formation postgraduée universitaires et non-universitaires, ainsi qu’ un·e représentant·e de l’association des médecins en formation. La coordination de la mise en œuvre de l’organisation Réformer est assurée par une direction, celle-ci est appuyée par un groupe scientifique. Un Comité consultatif sera créé en 2022 pour associer tous les partenaires, y compris la Suisse alémanique.

Au niveau stratégique, les principaux organismes de Réformer sont listés ci-avant.

1.Conseil d’administration (Comité stratégique)

2.Direction

3.Comité de direction

4.Comité consultatif

5.Bureau de coordination

6.Organisme de gestion du Système d’information

7.Coordinateur·trice ou réseau de coordinateur·trices

8.Filières

9.Bureau de la filière

10.Principe de fonctionnement

1.    Conseil d’administration

Le Conseil d’administration est composé des directeur·trices et chef·fe·s de service de santé publique des cantons romands. Un·e représentant·e de la Conférence des directrices et directeurs médicaux de la Suisse latine, un·e représentant·e des hôpitaux universitaires, un·e représentant·e de l’Association suisse des médecins assistant·e·s, ainsi qu’un·e chef·fe de clinique peuvent également intégrer cette structure. Les tâches et responsabilités du Conseil d’administration sont d’assurer la direction et la surveillance de l’organisation Réformer et de piloter l’aménagement de la formation médicale postgraduée.

2.    Direction

La direction, engagée par le Conseil d’administration, a pour tâches et responsabilités de diriger le Comité de direction, d’assurer la conduite administrative (y compris les ressources humaines) et financière de Réformer, de conduire le développement des filières, ainsi que de superviser la gestion du Système d’information.

3.    Comité de direction

Le Comité de direction de Réformer réunit la direction, un·e représentant·e de l’organisme de gestion du Système d’information, ainsi qu’un·e représentant·e du Bureau de coordination. Ce comité a pour mission principale de soutenir le Conseil d’administration dans le pilotage de la formation médicale postgraduée.

4.    Comité consultatif

Ce bureau est une instance consultative pour le Conseil d’administration de Réformer, le Comité consultatif soutient le Conseil d’administration dans le pilotage de la formation médicale postgraduée. Pour cela, il émet un avis sur les propositions et dossiers établis par le Comité de direction. Pour assurer une coordination optimale de la formation postgraduée, la présence de tous les partenaires est nécessaire à différents niveaux opérationnels et stratégiques, de même que celle de l’ensemble des autres acteur·trice·s clés de la formation postgraduée (établissements de formation postgraduée, les associations de médecins en formation, les sociétés de médecine, les facultés et instituts académiques postgradués, ainsi que les services de santé publique).

5.    Bureau de coordination

Composée des coordinateur·trice·s responsables de chacune des filières, cette entité charnière entre le stratégique et l’opérationnel permet la coordination des filières entre elles, ainsi qu’avec l’organisation Réformer. Le Bureau de coordination fait partie intégrante du Comité de direction pour y émettre des propositions quant à la gouvernance de la formation médicale postgraduée.

6.    Organisme de gestion du Système d’information

Cet organisme est composé d’un·e collaborateur·trice scientifique et d’un·e informaticien·ne. En tant que spécialiste des données collectées, il·elle·s ont pour missions de produire et collecter les indicateurs sur la formation postgraduée et la démographie médicale nécessaires à la gouvernance de la formation médicale postgraduée. Les sources des données proviennent des relevés, des enquêtes, du registre des médecins en formation de Réformer, ainsi que des données cantonales et fédérales existantes sur le sujet.

Réformer est composé d’un organisme de coordination comprenant un Système d’information, auquel sont rattachées les filières. Un total de 45 filières seront mises en place, soit une par discipline reconnue par l’ISFM, ainsi qu’une filière d’Orientation qui s’adresse aux médecins dont l’objectif de carrière n’est pas encore définitivement établi.

Au niveau opérationnel, tout tourne autour des filières de formation reconnues par l’ISFM. Il est cependant évident que les disciplines qui comptent un très petit nombre de médecins en formation pourront réduire l’organisation à son expression la plus simple.

7.    Coordinateur·trice ou réseau de coordinateur·trices

La fonction de coordination est assumée par le·la coordinateur·trice ou le réseau de coordinateur·trice·s en fonction de la taille des disciplines et de la structure de la filière. Le rôle d’accompagnement des coordinateur·trice·s est l’un des éléments principaux de Réformer.

Les missions principales des coordinateur·trice·s sont d’organiser et d’accompagner, avec les établissements de formation postgraduée, la répartition des places de formation et des médecins dans les établissements de formation. Il·elle·s réalisent également une activité de mentoring auprès des médecins en formation et les orientent dans leur parcours de formation, leur choix d’activité, ainsi que d’installation en pratique privée.

8.    Filières

Les filières ont plusieurs missions : réguler et répartir les places de formation dans les établissements formateurs ; orienter, grâce au mentoring, les médecins en formation dans leurs choix de parcours de formation.

Pour tenir compte des spécificités de chaque discipline, la structure des filières de formation peut varier d’une discipline à l’autre. Un certain nombre de composantes incontournables telles qu’un·e coordinateur·trice ou un réseau de coordinateur·trice·s et un bureau sont toujours présentes.

9.   Bureau de la filière

Ce bureau est un espace de dialogue et de coordination entre les acteur·trice·s clés de la discipline. Le·la coordinateur·trice, qui siège au bureau de coordination, y apporte les indicateurs concernant les besoins dans la discipline et l’activité de la filière, ainsi que les recommandations émises par le Conseil d’administration. Les missions principales du Bureau de filière sont de discuter des indicateurs générés par le Système d’information au regard de la réalité du terrain. Le Bureau de filière transmet des points de vigilance au Comité de direction de Réformer et coordonne la mise en application des recommandations. Le Bureau participe à la répartition des médecins en formation dans les établissements de formation, ainsi que dans les réseaux de la filière.

10.   Principe de fonctionnement

Le processus de régulation de la formation médicale postgraduée commence par une mise en commun des indicateurs issus du Système d’information, de l’activité des filières et des recommandations émanant des Bureaux des filières. Cette mise en commun se fait au niveau du Comité de direction par le Bureau de coordination des filières, les collaborateur·trice·s du Système d’information et la direction. Elle permet au Comité de direction de proposer des directives quant au nombre de médecins à former dans chaque discipline et à leur répartition sur le territoire romand. Ces propositions sont soumises au Comité consultatif qui émet un préavis. La direction transmet les projets de directives et les préavis du Comité consultatif au Conseil d’administration. Ce dernier peut valider les directives émises ou demander des modifications. La direction se charge de transmettre les directives validées à l’ensemble des coordinateur·trice·s via le Bureau de coordination.

Les coordinateur·trice·s des filières coordonnent la mise en application de ces directives avec les établissements formateurs au sein du Bureau de la filière. Le procès-verbal des décisions prises dans ce bureau est transmis à la direction de Réformer.